Remplacement des F-16: la décision pourrait n’intervenir qu’après l’été

©PhotoNews
©PhotoNews

Le Premier ministre Charles Michel a laissé entendre vendredi que le dossier du remplacement des F-16, auquel postule la France avec son avion de combat Rafale, pourrait n’être tranché qu’après l’été, alors que la perspective d’une décision en juillet était évoquée jusque là.

«Il n’y a pas d’ultimatum par rapport au sommet de l’Otan (prévu en juillet), les offres remises dans le cadre de l’appel d’offres sont valables jusqu’au mois d’octobre», a déclaré Charles Michel lors d’une conférence de presse à l’issue du Conseil des ministres. Un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des 29 pays de l’Otan est prévu les 11 et 12 juillet au siège de l’Alliance atlantique à Bruxelles.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct