Allocations familiales: un modèle plus souple pour les parents divorcés?

Allocations familiales: un modèle plus souple pour les parents divorcés?
AFP.

Il y a ceux qui redistribuent une partie des allocations familiales à l’autre parent. Ceux qui utilisent un compte « enfants » (ou l’ancien compte commun) où sont versées les allocations et au départ duquel ils paient tous les frais de scolarités ou de loisirs de leur marmaille. Bref, aujourd’hui, les parents divorcés « bricolent », comme le déplore Delphine Chabbert, secrétaire politique de la Ligue des familles. L’association, et son service d’étude, est pourtant au plus près des négociations qui ont mené aux nouveaux modèles d’allocations familiales en Wallonie et à Bruxelles. « Nous étions pris dans la refonte complète du système et dans l’urgence de voir aboutir ces modèles, défend Delphine Chabbert. Une fois qu’on a sorti la tête de l’eau, la question des parents divorcés est remontée. » Qu’à cela ne tienne ! Quatre parents sur dix sont concernés. Dont une majorité opte pour la garde alternée. La Ligue des familles lance quelques pistes de solutions.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct