Le 19 juin 2017, le jour où Benoît Lutgen a rebattu les cartes du jeu politique

Le 19 juin 2017, Benoît Lutgen annonçait que le CDH ne voulait plus siéger avec le PS au gouvernement. © Photo News.
Le 19 juin 2017, Benoît Lutgen annonçait que le CDH ne voulait plus siéger avec le PS au gouvernement. © Photo News.

Le 19 juin 2017. Une date qui fera au moins une ligne dans les manuels de sciences politiques belges. Ce matin-là, après quelques fuites intrigantes, le président du CDH annonce son intention de rompre avec le partenaire socialiste et de le remplacer dans les trois gouvernements où ils siègent ensemble : à la Communauté française, à la Région bruxelloise et en Wallonie. Le motif : les scandales à répétition (Publifin, Samusocial, ISPPC) qui mouillent les trois partis « classiques », et surtout le PS.

Finalement, pour de multiples raisons – impréparation, concessions trop faibles sur la gouvernance, refus de faire un tel cadeau au CDH, etc. –, l’opération échoue, sauf en Wallonie où le MR remplace le PS déchu, Willy Borsus succédant à Paul Magnette à l’Elysette. Un sur trois, cela ne s’assimile pas à un succès.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct