Yann Kerlau: «Les yeux de Pierre Bergé, c’était des flèches au curare»

En juin 2008, après la dispersion des cendres d’Yves Saint Laurent dans le jardin de leur villa, à Marrakech.
En juin 2008, après la dispersion des cendres d’Yves Saint Laurent dans le jardin de leur villa, à Marrakech. - AFP

Les biopics pleuvent, les souvenirs s’égrènent sur des centaines et des centaines de pages. Ce printemps, deux briques (dont une 4e réédition !) ont été consacrées à Yves Saint Laurent. Yann Kerlau, lui, a préféré regarder dans l’ombre du couturier. Dans un français châtié, maniant le sarcasme et la petite phrase assassine avec délectation, l’élégant auteur de L’échiquier de la reine et des Secrets de la mode dépeint la personnalité ambigue, à la fois sulfureuse et glacée, admirable et controversée de l’homme d’affaires et mécène français Pierre Bergé.

De 1988 à 1995, Yann Kerlau a été avocat puis directeur juridique du groupe Yves Saint Laurent Parfums. Il est engagé en 2000 par le groupe Gucci comme directeur général d’YSL Beauté. Si quelqu’un peut dire « J’y étais », c’est lui.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct