La centrale de bio-méthanisation d’Intradel privée de subsides

Les conséquences de la décision de la ministre des pouvoirs locaux, Valérie De Bue, risquent de peser très lourd pour l’intercommunale de traitement des déchets liégeois.
Les conséquences de la décision de la ministre des pouvoirs locaux, Valérie De Bue, risquent de peser très lourd pour l’intercommunale de traitement des déchets liégeois. - DR.

Les conséquences de la décision de la ministre des pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR) concernant l’attribution du marché de la nouvelle unité de biométhanisation d’Intradel prennent forme. Elles risquent de peser très lourd pour l’intercommunale de traitement des déchets liégeois (Intradel) : le marché annulé, le dossier perd son accès aux subsides qui lui sont liés, soit 11 millions d’euros (40 % de la facture totale de 27,5 millions). Or, à Herstal, on doit inaugurer l’usine en septembre prochain.

Au cabinet du ministre wallon de l’environnement, Carlo Di Antonio, on confirme en effet que la récente annulation de l’attribution du marché par la ministre des pouvoirs locaux ferme la porte à toute participation financière de la Région. Quand l’administration recevra les factures finales de la nouvelle usine, elle devra les refuser de libérer les subsides promis puisque la décision de la ministre confirme qu’il s’agit d’un marché vicié, que la procédure d’attribution n’a pas été respectée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct