Les francophones ont une guerre de retard sur le papillomavirus

Alda Greoli (CDH). © Belga.
Alda Greoli (CDH). © Belga.

Nom de code : HPV. Nom commun : papillomavirus. Une des maladies sexuellement transmissibles les plus répandues. Au sein de la population sexuellement active, 70 à 80 % seront en contact avec ce virus au cours de leur vie, s’exposant au risque de développer une forme de cancer oro-génital. Le fonctionnement de ce virus est bien maîtrisé : une politique vaccinale bien pensée permet de le réduire considérablement. Il « suffirait » d’une couverture de 75 % de la population pour obtenir une immunité collective. 75 % ? On en est loin, très loin, aujourd’hui en Fédération Wallonie-Bruxelles. Raison pour laquelle le député MR Jacques Brotchi vient de déposer devant le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles une « proposition résolution visant à élargir et renforcer la vaccination contre le papillomavirus humain ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct