L’agneau mystique retrouve son apparence de 1550

Le travail des restaurateurs s’apparente à celui de bénédictins, mais aussi de grands chirurgiens. Chaque millimètre compte.
Le travail des restaurateurs s’apparente à celui de bénédictins, mais aussi de grands chirurgiens. Chaque millimètre compte. - Olivier Polet

C’est une véritable star de l’histoire de l’art. Sa vie est un roman. Que dis-je ? Une saga, pleine de rebondissements et de coups de théâtre. Le scénario de sa folle histoire fut parfois digne d’un thriller. Accoucha d’un classique. Et se résume aujourd’hui à un grand film historique.

Cela fait près de six siècles que L’Agneau mystique, achevé en 1432 par les frères van Eyck (Hubert d’abord, Jan ensuite), écrit sa légende.

De Philippe Le Bon, dont Jan van Eyck était au service, à Adolf Hitler, en passant par les protestants anglais, les révolutionnaires français de l’après-1789… et même George Clooney, avec son film Monuments men (2014), tout le monde l’a un jour ou l’autre courtisé, vénéré, salué, voire volé comme butin de guerre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct