Mars... et la conquête spatiale repart?

La compréhension de Mars a progressé sans attendre le premier pas posé à sa surface.
La compréhension de Mars a progressé sans attendre le premier pas posé à sa surface. - Reuters.

Barack Obama, l’ancien président américain, rêvait déjà de la planète Mars et de vols habités au cours desquels des astronautes fouleraient la Planète rouge. Depuis quelques mois, son successeur Donald Trump a annoncé son intention de poursuivre dans cette direction, en imposant toutefois à l’agence spatiale américaine (NASA) d’envisager le défi à partir de la Lune. Dans la bouche des deux présidents, l’objectif martien a reçu des justifications géopolitiques, géostratégiques, voire militaires. En revanche, son intérêt scientifique mérite sans doute d’être quelque peu explicité, voire débattu. Au-delà du moins de credos généraux qui voudraient que l’exploration humaine de l’espace aille constamment de pair avec l’extension des connaissances et que toutes celles-ci se justifient, peu importe les budgets engagés.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct