Organisation d’un festival, mode d’emploi

Pour en arriver là il aura fallu le travail de quatorze personnes tout au long de l’année et de 3000 bénévoles durant le festival.
Pour en arriver là il aura fallu le travail de quatorze personnes tout au long de l’année et de 3000 bénévoles durant le festival. - Mathieu Golinvaux

Organiser un festival, « c’est comme construire une ville éphémère de 50.000 habitants dans le désert », explique Alex Stevens, programmateur du festival de Dour. Concrètement, comment fait-on ? C’est ce que nous avons cherché à savoir avec ceux qui font le festival hennuyer qui fête cette année ses trente ans. On ne l’imagine peut-être pas, mais organiser un événement de quatre ou cinq jours est un travail d’une année : « On a quatorze équivalents temps plein qui travaillent en amont et 3.000 volontaires sur le festival et on travaille beaucoup avec des sociétés externes », selon Damien Dufrasnes, directeur du festival. « On a calculé qu’on faisait travailler 225 équivalents temps plein à l’année ». Dès le mois de septembre, « on fait le débriefing de l’édition écoulée et on y va ». Et voici comment un festival se crée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct