Supporter un jour, pas supporter toujours

«
Waar is de feestje
? Hier is de feetsje
!
», semble une ritournelle désormais acceptée lorsqu’il sagit de cette coupe du monde.
« Waar is de feestje ? Hier is de feetsje ! », semble une ritournelle désormais acceptée lorsqu’il sagit de cette coupe du monde. - Reporters.

« Waar is de feestje ? Hier is de feetsje ! » La ritournelle est désormais entrée dans le répertoire du parfait supporter des Diables. Le récital de samedi face à la Tunisie a offert, un peu partout en Belgique, un concert de cris de joie et de louanges. Sur les places, dans les bars, dans les salons, dans les clubs de sport ou même dans des écoles, partout où un écran était en état de marche à l’heure d’avaler le barbecue, les Belges avaient massivement les yeux rivés sur LE match. En témoignent les audiences télévisées : l’événement conso-footballistique a rassemblé neuf téléspectateurs belges sur dix. Un record. Et sur certaines places, on a dû refuser du monde.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct