Plaire, aimer et courir vite Un film en état de grâce

<span>Plaire, aimer et courir vite</span> Un film en état de grâce

Raconter le plaisir, l’amour, le sexe, les désirs et les peurs de sa jeunesse, le temps d’un été. Nostalgique assumé, Christophe Honoré met en scène avec une infinie délicatesse et pudeur ses années 90 en racontant la rencontre entre un étudiant breton qui se rêve cinéaste et un écrivain parisien atteint du sida. Choc de génération. C’est magistralement réussi dans un mélange subtil de gravité, de drôlerie, d’insouciance, d’émotion et de légèreté. Et témoigne de l’état de grâce d’un cinéaste.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct