lesoirimmo

La lettre d’Ivan De Vadder: «L’utopie qui fait la force»

Dans son dernier ouvrage, le philosophe Philippe Van Parijs part du principe notre pays ne se séparera pas et fait des propositions pour réparer notre démocratie d’une façon durable. Une démarche à l’opposé de celle de la N-VA qui n’a aucune intention de préserver une Belgique unie.
Dans son dernier ouvrage, le philosophe Philippe Van Parijs part du principe notre pays ne se séparera pas et fait des propositions pour réparer notre démocratie d’une façon durable. Une démarche à l’opposé de celle de la N-VA qui n’a aucune intention de préserver une Belgique unie. - Le Soir.

C’est la saison idéale pour les livres écrits par des politiques. En Flandre, ce type de livre est généralement rédigé en vue des élections, mais pour être en mesure de les promouvoir au Boekenbeurs (la foire du livre très populaire au début du mois de novembre) les ouvrages doivent être publiés avant le mois d’octobre. Et ainsi, chaque année à la fin du printemps, les titres se succèdent rapidement : Leve Politiek (Vive la politique) de l’écologiste Kristof Calvo ; ou Vlaanderen voltooid met of zonder Brussel (La Flandre achevée avec ou sans Bruxelles) par Hendrik Vuye et Veerle Wouter (députés ex-N-VA), ou encore De strijd om de stad (La bataille des villes), du bourgmestre libéral de Malines, Bart Somers. Ce sont tous des livres du même genre : des utopies politiques. Les auteurs regardent vers l’avenir et projettent une image idéale désirable pour leur ville, leur région ou la société ; en réalisant parfaitement qu’à court terme cet avenir est irréalisable.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct