Lourdes peines de prison pour les leaders de la contestation dans le Rif marocain

Nasser Zefzafi, le leader charismatique du mouvement de protestation, a écopé de 20 ans de prison.
Nasser Zefzafi, le leader charismatique du mouvement de protestation, a écopé de 20 ans de prison. - D.R.

Des peines oscillant entre un an et… vingt ans de prison ferme : la « justice » marocaine a lourdement sanctionné, dans la nuit de mardi, une cinquantaine de personnes, les principaux meneurs du « Hirak » (mouvance), le mouvement de contestation qui s’était développé dans le nord du Maroc, dans la région du Rif, à partir d’octobre 2016. Considéré comme la figure de proue du mouvement, Nasser Zefzafi, 40 ans, chômeur de son état, écope ainsi de la peine la plus sévère, avec trois de ses camarades, Nabil Ahmjiq, Ouassim Boustati et Samir Ighid.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct