« Summer of Photography » à Bozar: la révolte en héritage grâce aux images

Dans «
Forest Law
» (2014) Ursula Biemann et Paulo Tavares présentent une vaste installation comprenant vidéos, livres et cartes géographiques autour du projet d’explansion d’extraction pétrolière et minière dans l’Amazonie équatorienne combattue par le peuple Kichwa.
Dans « Forest Law » (2014) Ursula Biemann et Paulo Tavares présentent une vaste installation comprenant vidéos, livres et cartes géographiques autour du projet d’explansion d’extraction pétrolière et minière dans l’Amazonie équatorienne combattue par le peuple Kichwa. - Ursula Biermann et Paulo Tavares.

Traversant à pied tous les quartiers de Jérusalem, l’artiste belge Francis Alÿs laisse derrière lui une fine ligne de peinture verte coulant par le petit trou pratiqué dans le pot qu’il tient à la main. Réalisée en 2004, cette vidéo arrive vers la fin du parcours Resist ! présenté à Bozar dans le cadre du Summer of Photography 2018. Mais cette œuvre magistrale en résume bien l’intention et le contenu. En traçant réellement sur le sol cette ligne verte jusque-là virtuelle (mais marquant depuis 1949 la ligne de démarcation fixée pour séparer l’état israélien des territoires palestiniens), l’artiste fait à la fois œuvre politique et poétique. Ce qu’il résume d’une phrase : « Parfois faire quelque chose de poétique peut devenir politique et parfois faire quelque chose de politique peut devenir poétique. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct