Des soldats inhumés plus de 100 ans après leur mort au combat

Le Liégeois Gérard Dethier a pu être identifié grâce à une lointaine demi-cousine qui a accepté de fournir un échantillon ADN. Pour Petrus Pintens, cela a été possible grâce à la petite-fille d’une cousine.
Le Liégeois Gérard Dethier a pu être identifié grâce à une lointaine demi-cousine qui a accepté de fournir un échantillon ADN. Pour Petrus Pintens, cela a été possible grâce à la petite-fille d’une cousine. - War Heritage Institute.

Ce dimanche, au cimetière militaire de La Panne, trois soldats morts au combat en 1914 vont recevoir les honneurs militaires au cours d’une cérémonie où ils vont enfin trouver leur dernier lieu de repos. C’est que leur histoire est loin d’être banale.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct