«Si les Diables font mieux que nous en 86, nous serons tranquilles»

«Si les Diables font mieux que nous en 86, nous serons tranquilles»

Nous avons réuni Stéphane Demol, Léo Vander Elst et Michel Renquin pour évoquer leurs souvenirs mais aussi l’épopée russe de leurs talentueux successeurs. Au-delà des anecdotes qui ont évidemment fusé, ils pensent qu’un titre de champion du monde, le 15 juillet prochain, reste dans le domaine du possible.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct