lesoirimmo

Le Brosella, c’est en plein air, convivial et quasi gratuit

Anne Niepold dans les rues des Marolles. «
Quoi de plus bruxellois
?
»
Anne Niepold dans les rues des Marolles. « Quoi de plus bruxellois ? » - M. Loriaux.

Q uand les organisateurs du Brosella m’ont proposé une carte blanche, d’abord ça m’a fait plaisir. Et puis je me suis demandé : est-ce proposé pour la journée folk ou pour la journée jazz ? Et quand on m’a confirmé que c’était jazz, je me suis dit qu’il fallait faire du neuf tout en restant fidèle à moi-même. » L’accordéoniste Anne Niepold a suivi la logique de son évolution et de la fête familiale qu’est le Brosella : Musette is not dead.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct