Zen Car: «La rentabilité sur le marché particulier est impossible»

DriveNow et Zipcar, les deux principaux opérateurs de voitures partagées en «
free floating
» à Bruxelles, n’envisagent pas encore de «
s’électrifier
». Faute d’une masse d’utilisateurs suffisantes dans la capitale, notamment.
DriveNow et Zipcar, les deux principaux opérateurs de voitures partagées en « free floating » à Bruxelles, n’envisagent pas encore de « s’électrifier ». Faute d’une masse d’utilisateurs suffisantes dans la capitale, notamment. - Jonathan Kalifat.

La coïncidence est amusante. Il y a une dizaine de jours, la mairie de Paris annonçait la fin du service Autolib au 31 juillet, près de dix ans après son lancement. Autolib ? Les petites bagnoles électriques, à trimballer de borne en borne, mais toujours « intra-muros », partie intégrante du paysage urbain. Et, par conséquent, au grand désespoir d’un bon nombre de Parisiens, la mairie marquait la fin de son contrat avec le groupe de Vincent Bolloré, qui opérait le service.

Lundi, Anne Hidalgo, la maire de Paris, posait tout sourire, devant la presse, avec Thierry Bolloré, cousin de l’autre, et directeur adjoint de l’alliance Renault-Nissan. Qui assurera une succession à Autolib, mais cette fois de manière non exclusive et en « free floating ». Les voitures déployées tourneront bien sur batterie – des Zoé 500, probablement – mais elles circuleront « librement » (sans bornes) dans la ville.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct