Ryanair: la cabine grogne et se met en grève

«
En 2017, Ryanair a gagné 1,4 milliard d’euros et elle traite toujours ses employés comme des esclaves, c’est inimaginable
».
« En 2017, Ryanair a gagné 1,4 milliard d’euros et elle traite toujours ses employés comme des esclaves, c’est inimaginable ». - Photo news

Ce que l’avant de l’avion (les pilotes) Ryanair n’a pas osé faire, l’arrière (le personnel navigant) va le tenter : les syndicats du personnel de cabine de quatre pays, dont la Belgique, viennent d’annoncer une grève coordonnée de deux jours, les 25 et 26 juillet. Leur objectif : clouer au sol environ 200 avions et 4.000 membres du personnel en Belgique, Espagne, Italie et Portugal.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct