Le mois de juin a été terriblement meurtrier en Méditerranée

La traversée de la Méditerranée se révèle un piège mortel pour bien des migrants...
La traversée de la Méditerranée se révèle un piège mortel pour bien des migrants... - Reuters.

C’est une anomalie statistique qui n’augure rien de bon. Après une baisse importante liée à la diminution des tentatives de traversées, le nombre de morts en Méditerranée a brutalement augmenté en juin, passant de 48 en mai à 629.

Il est habituel que la météo plus clémente du début de l’été génère un regain des traversées – et avec, des naufrages – mais les proportions sont ici interpellantes : jamais un mois de juin n’avait été si meurtrier (voir ci-contre). Plus largement, le taux de mortalité en Méditerranée centrale a sensiblement augmenté si l’on compare les premiers semestres de 2017 et 2018 : une mort sur 43 départs en 2017, contre une sur 29 en 2018.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct