Les Pensions méritent une réforme digne de ce nom

Il n’y a pas à dire, le gouvernement de Charles Michel est passé maître dans l’art de pourrir un débat crucial avant même de l’avoir entamé. Il en va de la loi sur l’allongement des centrales nucléaires Doel 1 et 2 comme du saut d’index et, dernièrement, de la réforme des pensions. En caricaturant à peine, on décide, et puis on discute. Encore heureux que les débats sur le vote aient pu être (un peu ?) retardés hier car le procédé est léger, on en conviendra, surtout quand il traite d’une thématique qui, comme celle des pensions, engage toute une société pour des décennies. Le Conseil d’Etat ne dit pas autre chose : flou et imprécision sont les maîtres mots de l’avis défavorable qu’il a rendu sur le projet de réforme.

► Pension à 67 ans: tout ce qu’il faut savoir

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct