Elise, un an après son avortement: «En réalité, je n’étais pas seule à poser un choix»

Elise a avorté il y a un an. Elle était en couple, prenait une contraception, ne voulait pas d’enfant à ce moment-là. Le fait de devoir se justifier l’a fortement pesé.
Elise a avorté il y a un an. Elle était en couple, prenait une contraception, ne voulait pas d’enfant à ce moment-là. Le fait de devoir se justifier l’a fortement pesé. - Dominique Duchesnes

J e n’ai jamais été légère avec ma contraception. L’ai-je vomi un jour parce que j’étais malade, l’ai-je oublié ? On oublie toutes au moins une fois sa pilule. Puis, j’ai arrêté de culpabiliser ! » Aujourd’hui, Elise parle librement de l’avortement qu’elle a subi il y a un an. A ses amis, ses connaissances. A la terrasse bondée d’un café, en heure de table, elle a accepté de revenir sur la proposition de loi déposée par les partis de la majorité pour sortir l’IVG du code pénal. Après avoir pris le temps de lire le texte complet, elle nous a confié son sentiment, à la lumière de son vécu.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct