Trump débarque à l’Otan, les Alliés sont aux aguets

De récents « audits » demandés par le président ont suscité des interrogations quant à un possible déplacement, voire retrait, des soldats US stationnés en Europe et surtout en Allemagne – la bête noire de Donald Trump, ici avec la chancelière Merkel lors du «mini-sommet» de mai 2017.
De récents « audits » demandés par le président ont suscité des interrogations quant à un possible déplacement, voire retrait, des soldats US stationnés en Europe et surtout en Allemagne – la bête noire de Donald Trump, ici avec la chancelière Merkel lors du «mini-sommet» de mai 2017. - Reuters.

O n verra ». Ce commentaire, aussi laconique qu’évasif en fin de semaine dernière, d’un haut responsable impliqué de près dans les préparatifs du sommet de l’Otan en dit long sur le degré d’incertitudes, à quelques heures de la rencontre, ces mercredi et jeudi, des chefs d’Etat ou de gouvernement des vingt-neuf pays membres de l’Alliance atlantique. Nous lui demandions si tout était « sous contrôle »…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct