Charleroi: réhabilitation en vue pour des centaines de logements publics inoccupés

Hicham Imane, président de la Sambrienne.
Hicham Imane, président de la Sambrienne. - D.A.

A Charleroi, la société publique d'habitations la Sambrienne (qui gère un parc de 9.348 maisons et appartements sociaux) va se donner les moyens de remettre dans le circuit locatif plusieurs centaines d'inoccupés, vides parfois depuis plusieurs années. En cause: leur non-conformité aux normes de sécurité ou de salubrité. « En 2017, il y en avait 678, à ajouter aux 445 inoccupés habitables », indique le dernier rapport de gestion. Enorme. Le conseil d'administration en a logiquement fait sa priorité absolue.

Dans ce cadre, un projet de rénovation lourde vient d'être validé par la ministre wallonne du Logement, Valérie De Bue (MR). Il est estimé à 12 millions d'euros, une opération sans précédent du fait de son ampleur. Il vise à remettre 300 logements inoccupables en état, à raison d'un investissement moyen de 40.000 euros par logement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct