Belgique-Japon: le rêve brésilien a failli tourner au cauchemar japonais

Belgique-Japon: le rêve brésilien a failli tourner au cauchemar japonais

Il a été minuit moins cinq. Si pas moins une ! Promis à cette génération dorée que le monde entier encense depuis maintenant dix ans, le quart de finale du Mondial 2018 a bien failli être offert sur un plateau à une équipe du Japon qui, au nom de son sacrifice sur l’autel du réalisme et du volume de course, ne l’aurait peut-être finalement pas volé.

Oui, mais voilà : les dieux du foot ont sans doute eu une petite pensée pour les Diables à l’heure où l’enfer et la damnation leur étaient promis. Pour s’être presque fait hara-kiri pendant une heure.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct