Diables rouges: Tielemans, l’avenir lui appartient

Diables rouges: Tielemans, l’avenir lui appartient

On peut toujours réécrire l’histoire, se dire que cette désagréable demi-finale face aux Français n’a pas fait honneur à l’art du jeu, que cette génération méritait peut-être de disputer l’apothéose d’une Coupe du monde traversée avec une fermeté offensive significative, la grande épopée russe s’est refermée ce samedi, à Saint-Pétersbourg, par une troisième place qui vient, tout de même, dépoussiérer le palmarès des Diables rouges.

En alignant une équipe-type au coup de sifflet initial, Roberto Martinez a confirmé les propos tenus vingt-quatre heures plus tôt en conférence de presse, arguant que cette consolation était prise au sérieux par un groupe soucieux de ranger définitivement au placard les heureux mais déjà lointains souvenirs de Mexico 86.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct