UE-Japon: la plus grande zone de libre-échange au monde

Shinzo Abe accueilli à Bruxelles par le président du Conseil européen, Donald Tusk, et le président de la Commssion, Jean-Claude Juncker, en juillet dernier pour le sommet UE/ Japon de juillet dernier
: l’aboutissement d’un long processus.
Shinzo Abe accueilli à Bruxelles par le président du Conseil européen, Donald Tusk, et le président de la Commssion, Jean-Claude Juncker, en juillet dernier pour le sommet UE/ Japon de juillet dernier : l’aboutissement d’un long processus. - EPA.

Depuis Tokyo,

Shinzo Abe était tout sourire ce mardi à Tokyo, au moment de signer le vaste accord commercial conclu avec l’Union européenne. Apôtre du libre-échange, le Premier ministre nippon a très mal vécu les deux couleuvres que son « grand ami » Donald Trump lui a fait avaler, en la matière. Dès son arrivée à la Maison-Blanche, l’Américain a dénoncé le Traité transpacifique (TPP) : l’accord de libre-échange conclu par une dizaine de pays de la région Asie-Pacifique, qui a toujours été la marotte de Shinzo Abe. Ensuite, il a refusé d’exempter le Japon des tarifs douaniers qu’il a imposés aux importations d’aluminium et d’acier.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct