UE-Japon: la plus grande zone de libre-échange au monde

Shinzo Abe accueilli à Bruxelles par le président du Conseil européen, Donald Tusk, et le président de la Commssion, Jean-Claude Juncker, en juillet dernier pour le sommet UE/ Japon de juillet dernier
: l’aboutissement d’un long processus.
Shinzo Abe accueilli à Bruxelles par le président du Conseil européen, Donald Tusk, et le président de la Commssion, Jean-Claude Juncker, en juillet dernier pour le sommet UE/ Japon de juillet dernier : l’aboutissement d’un long processus. - EPA.

Depuis Tokyo,

Shinzo Abe était tout sourire ce mardi à Tokyo, au moment de signer le vaste accord commercial conclu avec l’Union européenne. Apôtre du libre-échange, le Premier ministre nippon a très mal vécu les deux couleuvres que son « grand ami » Donald Trump lui a fait avaler, en la matière. Dès son arrivée à la Maison-Blanche, l’Américain a dénoncé le Traité transpacifique (TPP) : l’accord de libre-échange conclu par une dizaine de pays de la région Asie-Pacifique, qui a toujours été la marotte de Shinzo Abe. Ensuite, il a refusé d’exempter le Japon des tarifs douaniers qu’il a imposés aux importations d’aluminium et d’acier.

Par contraste, pour le chef du gouvernement nippon, cet accord avec l’Union européenne est du pain bénit. Il créera la plus grande zone de libre-échange de la planète, totalisant plus de 600 millions de consommateurs et couvrant près du tiers du produit intérieur brut mondial.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct