RD Congo: le président Kabila verrouille son armée

Les récentes nominations opérées par le président Kabila au sein de l’armée envoient un message politique sans ambiguïté.
Les récentes nominations opérées par le président Kabila au sein de l’armée envoient un message politique sans ambiguïté. - Reuters.

Le président Kabila n’est pas un homme à prendre des risques. Quelle que soit la décision qu’il annoncera d’ici le 8 août dans son discours devant les deux Chambres réunies – se représenter ou non ? -, il entend bien verrouiller le système afin que le pouvoir n’échappe pas à la majorité présidentielle et surtout, afin de ne pas être à la merci d’une « surprise » sur le plan militaire. C’est dans ce but qu’a déjà été créé le FCC (Front commun du Congo), une plate-forme pro Kabila que l’historien Elikia M’Bokolo vient de rejoindre. Mais c’est surtout pour s’assurer de la fidélité de l’armée qu’a été opéré le dernier remaniement de la hiérarchie militaire, annoncé ce week-end.

Sage précaution : l’annulation, le 30 juin dernier, du défilé militaire prévu pour célébrer l’anniversaire de l’indépendance, avait suscité différentes interprétations, car la répression des manifestations des chrétiens en début d’année avait suscité de la grogne au sein de l’armée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct