Le marché de l’aviation flotte entre deux airs

La perspective du Brexit et, surtout, du flou dans lequel il s’inscrit ne rassure pas le constructeur Airbus.
La perspective du Brexit et, surtout, du flou dans lequel il s’inscrit ne rassure pas le constructeur Airbus. - Photo News/Matt Cardy

Quatorze Boeing 777 d’un côté (valeur catalogue de 4,1 milliards d’euros), vingt-sept Airbus A350 de l’autre (valeur catalogue 7,5 milliards d’euros)… les premières et pas les dernières commandes d’avions ont été révélées à l’ouverture du salon de Farnborough, ce lundi matin. Ce sera comme ça jusqu’au 22 juillet, tant que se tient, au sud de Londres, le grand salon aéronautique européen qui alterne, un an sur deux, avec celui du Bourget. Un petit accent de Brexit en plus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct