Faut-il craindre le volet «pharma» du budget de santé?

Ri De Ridder, le nouveau président de Médecins du monde.
Ri De Ridder, le nouveau président de Médecins du monde. - PhotoNews

Vous dénoncez les coûts exorbitants pratiqués par l’industrie pharmaceutique…

Pour 2018, l’INAMI s’attend déjà à un dépassement structurel de l’objectif budgétaire de 150 millions d’euros. Mais surtout : de plus de 300 millions sur le budget initialement prévu pour les médicaments. Récemment, la ministre de la Santé a déclaré que ce dépassement était notamment lié aux nouveaux traitements contre le cancer, plus spécifiquement l’ « immunothérapie ». Elle ajoute qu’elle ne veut pas économiser sur le dos des patients cancéreux. Je pense que personne ne le veut, bien sûr. Le problème, c’est le prix de ces médicaments.

Quelles sont vos craintes ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct