Faire de la Belgique un «laboratoire anti-fake news»

Le ministre Alexander de Croo avait mis en place un comité de travail sur la nécessité ou non d’une législation belge sur les «
fake news
».
Le ministre Alexander de Croo avait mis en place un comité de travail sur la nécessité ou non d’une législation belge sur les « fake news ». - Belga/Dirk Waem

Faut-il légiférer contre les fake news ? La question se pose à tous les étages de la maison Europe. Dans son rapport publié le 12 mars, la Commission a déjà tranché. Le groupe d’experts balayait l’idée d’une « loi », et prônait, à l’inverse, l’autorégulation. Dans la foulée, il épargnait le rôle des platesformes comme Facebook ou You Tube dans la prolifération des fake news, tout en les invitant à « garantir la transparence » sur la façon dont leurs algorithmes sélectionnent les informations présentées aux internautes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct