Collaborateur violent de Macron: le parquet de Paris annonce l’ouverture d’une enquête

Alexandre Benalla, à droite de l’image. © AFP
Alexandre Benalla, à droite de l’image. © AFP

Le parquet de Paris a annoncé jeudi l’ouverture d’une enquête préliminaire, notamment pour « violences par personne chargée d’une mission de service public » et « usurpation de fonctions », après la diffusion d’images d’un collaborateur du président Emmanuel Macron frappant un manifestant le 1er-Mai.

Cette enquête, confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne, vise également l’« usurpation de signes réservés à l’autorité publique », a précisé le parquet. Ce collaborateur, Alexandre Benalla, avait été suspendu deux semaines, du 4 au 19 mai, puis muté à des fonctions administratives à l’Elysée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct