Collaborateur violent de Macron: Gérard Collomb annonce saisir l’Inspection générale de la police

Collaborateur violent de Macron: Gérard Collomb annonce saisir l’Inspection générale de la police

Gérard Collomb a annoncé jeudi saisir l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour éclaircir les règles encadrant la présence d’observateurs au sein des forces de l’ordre et déterminer les circonstances dans lesquelles un collaborateur de l’Elysée Alexandre Benalla a pu, sous ce statut, frapper un jeune homme le 1er mai.

« Pour savoir dans quelles conditions ceci s’est passé, j’ai demandé à l’Inspection générale de la police nationale de préciser quelles sont les règles pour l’accueil et l’encadrement de ces observateurs et s’il en existe, de vérifier dans ce cas précis qu’elles ont été mises en œuvre », a déclaré le ministre au Sénat, soulignant que M. Benalla et un deuxième homme, gendarme réserviste et employé de LREM, « n’avaient aucune légitimité pour intervenir » ce 1er mai.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct