Caligula métamorphosé à travers une lecture punk-rock!

Itsik Elbaz 
dans la peau d’un prodigieux Caligula.
Itsik Elbaz dans la peau d’un prodigieux Caligula.

De Caligula, chacun attend l’impossible et, dans les ruines de Villers-la-Ville, la tragédie fait taire tous ses contradicteurs. La mise en scène de Georges Lini (notre entretien), l’homme qui avait frappé les trois coups audacieux de L’Entrée du Christ à Bruxelles ou de La Fête sauvage, met le feu au texte d’Albert Camus à travers un angle de lecture punk-rock !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct