Remplacement des F-16: Charles Michel recadre l’ambassadeur de France à Bruxelles

L’ambassadeur laisse entendre qu’il ne serait plus possible pour la Belgique de participer au projet Système de Combat Aérien Futur (SCAF), lié à l’offre du Rafale (sur la photo), si elle venait à se prononcer en faveur du F-35 pour remplacer ses F-16.
L’ambassadeur laisse entendre qu’il ne serait plus possible pour la Belgique de participer au projet Système de Combat Aérien Futur (SCAF), lié à l’offre du Rafale (sur la photo), si elle venait à se prononcer en faveur du F-35 pour remplacer ses F-16. - Dominique Duchesnes/ Le Soir.

Coup de tonnerre dans le dossier de remplacement des 54 F-16 de la force aérienne belge par 34 nouveaux avions de chasse. Ce jeudi, le Premier ministre Charles Michel a recadré l’ambassadeur de France à Bruxelles, Claude-France Arnould, suite à des propos qu’elle a tenus le matin même dans le quotidien néerlandophone De Standaard. L’ambassadeur laisse entendre qu’il ne serait plus possible pour la Belgique de participer au projet franco-allemand Système de Combat Aérien Futur (SCAF), lié à l’offre du Rafale, si elle venait à se prononcer en faveur de l’avion américain F-35 pour remplacer sa flotte de F-16.

« Si l’idée a vu le jour qu’il est possible d’acheter le F-35 et de développer en même temps que le SCAF, je tiens à souligner que c’est un malentendu », a déclaré l’ambassadeur.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct