Affaire Benalla : pourquoi Macron garde le silence

La grande proximité de l’auteur des violences avec le président (il était devenu en quelques mois un intime du couple présidentiel, les accompagnant lors de leurs déplacements privés) expliquerait-elle la lenteur de l’Élysée à réagir
?
La grande proximité de l’auteur des violences avec le président (il était devenu en quelques mois un intime du couple présidentiel, les accompagnant lors de leurs déplacements privés) expliquerait-elle la lenteur de l’Élysée à réagir ? - Reuters

Il aura fallu 48 heures à l’Élysée pour céder à la pression politique et médiatique suite aux révélations fracassantes du « Monde ». Alexandre Benalla, adjoint au chef de cabinet du président de la République, surpris en train d’interpeller et de frapper deux manifestants le 1er mai, est en passe d’être licencié.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct