Affaire Benalla: les gardes à vue des cinq suspects ont été levées

© AFP
© AFP

Le séisme de l’affaire Benalla n’a pas fini de provoquer des répliques, jusqu’au sommet de l’État : le ministre de l’Intérieur sera auditionné lundi à l’Assemblée, tandis que l’ex-collaborateur de l’Élysée, un employé de LREM et trois hauts gradés de la police doivent être présentés dimanche à un juge d’instruction.

Les gardes à vue des cinq suspects, dont celle d’Alexandre Benalla, collaborateur d’Emmanuel Macron, ont été levées samedi soir dans l’enquête sur les violences commises le 1er mai à Paris. Ils seront présentés dimanche à un juge d’instruction.

Outre M. Benalla, trois policiers soupçonnés de lui avoir transmis des images de video-surveillance filmées au moment des faits ainsi que Vincent Crase, gendarme réserviste et employé de La République en marche, qui se trouvait avec lui le 1er mai, seront déférés au parquet dans la perspective de l’ouverture d’une information judiciaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct