Alexandre Benalla, l’amateur de coups de poing qui adorait le président Macron

© AFP
© AFP

Campagne présidentielle de 2017. L’avion d’Emmanuel Macron s’apprête à atterrir à Mayotte. Alors que les passagers sont invités à s’asseoir et attacher leur ceinture, l’équipe de gardes du corps privée qui assure la protection du candidat se lève comme un seul homme et se dirige vers l’avant de l’avion pour sécuriser la sortie. Assis et attaché, un policier du SPHP (service de protection des hautes personnalités) les observe en soupirant : « Les cow-boys… Ils ont tout le temps pour ça… »

Autour d’Emmanuel Macron, qui figure en bonne position dans les sondages, l’État est en train de reprendre la main sur sa protection. Les gardes du corps privés qui l’accompagnent depuis sa candidature se sentent d’autant plus dépossédés qu’ils ont fini par se lier avec ce candidat hors-norme. Parmi eux, Alexandre Benalla. « Il adore Macron », confie l’un de ses collègues.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct