Affaire Benalla: le préfet de police dénonce des «dérives condamnables, sur fond de copinage malsain»

Affaire Benalla: le préfet de police dénonce des «dérives condamnables, sur fond de copinage malsain»

Michel Delpuech, préfet de police de Paris, est entendu par la commission des Lois de l’Assemblée nationale lundi, dans le cadre de l’affaire Benalla.

Il explique que le 2 mai, après les événements du 1er mai et ses débordements, il appelle son directeur de cabinet pour « faire le point sur les infos du matin ».« Il m’a dit que circulait une vidéo sur les violences policières. J’ai indiqué que je voulais en savoir plus. »

« Autour de 11h15, j’ai reçu un appel d’un collaborateur de cabinet du président de la République. Il vient aux nouvelles auprès de moi, je ne comprends pas de quoi il parle. Je n’ai jamais entendu parler d’affaire Benalla à ce moment-là. J’indique que je vais me renseigner. Dans le même temps, mon service de communication a trouvé cette vidéo. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct