«Terry Gilliam a l’imagination sauvage et est très réaliste»

« Même si ça fait vingt ans que Terry fait des films dans sa tête, sur le plateau, on est bien dans une atmosphère démocratique. »
« Même si ça fait vingt ans que Terry fait des films dans sa tête, sur le plateau, on est bien dans une atmosphère démocratique. » - D.R.

Propos recueillis à Cannes

Adam Driver n’a rien du flippant Kylo Ren de Star Wars. Même si on sait que l’acteur avait rejoint les rangs des US Marines après les attentats du 11 Septembre 2001. Il était prêt pour partir en Irak mais un accident de VTT fit basculer son destin et stoppa sa carrière militaire.

En quelques années, sa filmographie aligne déjà un beau parcours : Eastwood, Spielberg, Scorsese, les frères Coen, Soderbergh, J.J.Abrams, Jarmusch…

Dans L’homme qui tua Don Quichotte, de Terry Gilliam, il incarne le rôle initialement dévolu à Johnny Depp, celui d’un jeune cinéaste qui revient sur les lieux du tournage du film d’étudiant qui a lancé sa carrière et qui a chamboulé l’esprit d’un vieux villageois qui, depuis, se prend pour le héros de Cervantès.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct