Robin McKelle Melodic canvas

Edition numérique des abonnés

On aimait beaucoup l’album de 2016, The looking glass, avec son son des années 70, son ancrage soul et r’n’b, ses chœurs, sa rythmique bien cadrée et la voix fraîche, légèrement éraillée, prenante de Robin McKelle.

Ce Melodic Canvas reste dans la même veine, mais de manière moins produite, plus intimiste : piano, deux guitares, une basse, une percussion et l’apparition du sax de Chris Potter à deux reprises.

Si on ferme les yeux, la musique est jouée chez soi. Et on écoute cette belle voix et ce qu’elle raconte, et qui est sensé.

Le site de Robin McKelle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct