Le retour redouté des armes imprimées en 3D laisse Donald Trump sceptique

Cody Wilson, poursuivi pour avoir diffusé des plans d’une arme en 3D, a obtenu gain de cause.
Cody Wilson, poursuivi pour avoir diffusé des plans d’une arme en 3D, a obtenu gain de cause. - Robert Macpherson/AFP.

Une dizaine d’Etats américains tentaient, mardi, de faire interdire la publication sur internet d’un manuel d’instruction pour l’impression par des imprimantes 3D d’armes en plastique. Le président Donald Trump, qui s’est souvent (mais pas toujours) rangé dans le camp des pro-armes de la NRA, a étonné en se disant, dans un tweet, « préoccupé » par cette question « qui n’a pas beaucoup de sens ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct