Affaire Mawda: les Français enquêtaient depuis février

Outre le chauffeur présumé de la camionnette qui transportait la famille de Mawda, plusieurs autres individus ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête pour trafic d’êtres humains.
Outre le chauffeur présumé de la camionnette qui transportait la famille de Mawda, plusieurs autres individus ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête pour trafic d’êtres humains. - AVPRESS.

Ce qui aurait pu devenir un exemple éclatant de la collaboration judiciaire franco-belge s’est transformé en affreux drame humain. La camionnette dans laquelle Mawda (2 ans) a trouvé la mort, tuée par la balle d’un policier après une course-poursuite aux premières heures du 17 mai, était suivie par une balise GPS posée par les enquêteurs des deux pays. Les autorités judiciaires françaises nous dévoilent l’origine de leur investigation sur ce trafic d’êtres humains.

1.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct