Kadhja Bonet Childqueen

<span>Kadhja Bonet</span> Childqueen

Y a pas qu’le rap dans la vie. Heureusement, la soul retrouve ses vagues à l’âme. Et on ne parle pas de R’n B aseptisé, non, mais de soul comme à l’époque des Commodores et de la Motown. Derrière les superstars en devenir que sont Anderson. Paak et Janelle Monae, débarque ainsi une jeune Californienne, Kadhja Bonet, avec un premier album sur lequel elle fait tout, ou presque.

Sorti sur l’excellent label Fat Possum (plus habitué aux bluesmen et groupes rock garage), Childqueen est un petit bonheur d’Ovni. Si le cœur des chansons est effectivement soul, avec ses envolées de cordes et sa basse chaloupée, avec cette voix à la fois douce et profonde, leurs organes créatifs sont à trouver du côté d’une pop minimaliste 80’s et de bidouillages psychédéliques et cinématiques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct