Andris Nelsons Shostakovich

<span>Andris Nelsons</span> Shostakovich

Alors que ses symphonies de Bruckner avec le Gewandhaus de Leipzig nous laisse méchamment sur notre faim, Andris Nelsons est occupé à signer une intégrale majeure de celles de Chostakovitch, à la tête de son deuxième orchestre, le Symphonique de Boston.

Sa vision propose en effet une superbe réconciliation d’une mise en place très moderne de l’orchestre dans toutes ses audaces et d’un souffle incandescent et parfois sulfureux, comme dans certains moments de la 4e  symphonie dont il signe une lecture particulièrement fouillée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct