Le patron de Médecins du Monde: «Les autorités publiques sont otages du secteur pharma»

Le nouveau président de Médecins du Monde plaide pour un interventionnisme du secteur public.
Le nouveau président de Médecins du Monde plaide pour un interventionnisme du secteur public. - Bruno Dalimonte.

Depuis fin juin, Ri De Ridder est le nouveau président de Médecins du Monde. Une belle prise pour l’ONG qui va pouvoir bénéficier de l’expérience et du carnet d’adresses de celui qui vient de passer 12 ans à la tête de l’Inami. L’homme a mal vécu l’annonce du dérapage budgétaire du secteur pharmaceutique alors que les prestataires de soins sont parvenus à rester dans les clous d’un budget serré. Les prix des médicaments innovants vont continuer de plomber la sécurité sociale avertit l’expert, « il est temps de repenser un système où les pouvoirs publics sont pris en otage ».

Quel levier a-t-on pour faire le poids contre l’industrie pharmaceutique ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct