Histoire d’assises: Geens et Bonné victimes des deux bonnes des curés

Histoire d’assises: Geens et Bonné victimes des deux bonnes des curés

Le vieux curé de Kortenberg, petit village situé entre Bruxelles et Louvain, était fort affairé en ce 4 mai 1841. Jean-Michel Gaethoffs, 79 ans, avait donné instruction à la bonne qui partageait depuis de longues années son quotidien d’ecclésiastique, de préparer deux chambres, de prévoir pour quelques jours des repas dignes de sa position de « curé de 1er classe » lui assurant un traitement annuel de 2.047,50 fracs alloué par le ministère de la Justice, en charge des Cultes depuis 1839.

La bonne, Marie Van Opdekam, avait sorti des armoires du presbytère les plus beaux draps pour en parer les deux lits des invités du M. le Curé. La journalière, Catherine Janssens, 66 ans, avait choisi dans le jardin les légumes les plus présentables. Elle s’était assurée, dans les fermes du coin, de la livraison de poulets et de morceaux de porc pour assurer les repas qui s’annonçaient.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct