Les Routes de l’art (4/12): à Château La Coste, l’art se déguste au milieu des vignes et des oliviers

A son arrivée, le visiteur découvre la grande araignée aux pattes musculeuses de Louise Bourgeois, créée en 2003 et installée en 2010, deux jours avant le décès de l’artiste, au centre de la grande pièce d’eau.
A son arrivée, le visiteur découvre la grande araignée aux pattes musculeuses de Louise Bourgeois, créée en 2003 et installée en 2010, deux jours avant le décès de l’artiste, au centre de la grande pièce d’eau. - D.R.

Depuis Le Puy-Sainte-Réparade

Quittant la vallée, la petite route serpente entre champs, vignobles, forêt. Sur la droite, au milieu des vignes, un portail constitué de deux parois de béton dressées. Et sur l’une, ces simples mots : Château La Coste. Ici, on conjugue les plaisirs du vin, de la cuisine, de l’art et de la marche à pied. Une destination parfaite pour une journée de vacances ensoleillée.

Le domaine, un peu oublié, a été racheté en 2004 par l’homme d’affaires irlandais Patrick McKillen. Très discret, celui-ci possède plusieurs hôtels de grand luxe à travers le monde et serait un proche de Bono. C’est en tout cas un amoureux de l’art. Et de la région. Très vite, il confie à Jean Nouvel le soin de concevoir un nouveau chai afin de produire du vin par biodynamie. Début d’une revitalisation du vignoble et d’une aventure artistique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct