Kabila est le premier président du Congo à partir volontairement

C’est la première fois depuis l’indépendance qu’un chef d’Etat se retire de son plein gré, sans être renversé ou assassiné.
C’est la première fois depuis l’indépendance qu’un chef d’Etat se retire de son plein gré, sans être renversé ou assassiné. - Reuters.

C’était peut-être à contrecœur, en jouant la montre, en maintenant le suspense jusqu’à la dernière minute… Mais l’essentiel, c’est tout de même que Joseph Kabila ait tenu parole et respecté la Constitution. Même si, durant deux ans il a joué les prolongations, le président sortant a fini par accepter de ne pas se porter candidat pour un troisième mandat. Dans les eaux troubles de la politique congolaise, il a jeté un « dauphin » qui devra bientôt se transformer en requin s’il veut survivre…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct