Série d’été: Alain Lizin, le maître du trône

Alain Lizin et le trône royal. Il a été utilisé pour les prestations de serment d’Albert I
er
, de Léopold III, de Baudouin, d’Albert II et de Philippe. «
On n’est pas bien dessus
», dit son garnisseur.
Alain Lizin et le trône royal. Il a été utilisé pour les prestations de serment d’Albert I er , de Léopold III, de Baudouin, d’Albert II et de Philippe. « On n’est pas bien dessus », dit son garnisseur. - Mathieu Golinvaux.

L’atelier d’Alain Lizin est situé à l’abri des regards. Dans un escalier secondaire, une porte dérobée semble ne mener nulle part. Seule une minuscule pancarte « tapissiers-garnisseurs » donne un petit indice des activités qui se déroulent dans cette salle cachée au fond de la Chambre des représentants. L’endroit vaut le détour : l’atmosphère est radicalement différente de celle qui règne dans le reste du Parlement. Il y a pas mal d’étagères, des morceaux de mobilier partout, des plans de travail couverts de matériel, le tout sur un fond musical entraînant qui tranche avec le calme ambiant de la Chambre. Dans cet atelier, le temps semble figé, comme les sourires des quelques pin-up et joueurs de foot qui recouvrent les murs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct